Accueil > Critiques > Critiques essais

Critiques essais

Dernier ajout : 15 mai.

Articles de cette rubrique

  • Inès de mon âme

    15 mai, par Nestea

    Inès de mon âme est un roman de fiction historique écrit par Isabel Allende et publié en 2006. Divisé chronologiquement en 6 parties, il raconte l’histoire d’Inès Suarez, basée sur celle de son homonyme réel : de couturière en Estrémadure (Espagne) à la conquête et la fondation du Chili.
    Le premier chapitre couvre les années de 1500 à 1537, et commence dans la ville de Santiago de Nueva-Extremadura au Chili. Inès, sentant qu’elle est sur le point de mourir, demande à sa belle-fille Isabella (...)

  • Le stade Dubaï du capitalisme

    3 mai 2017, par Lucile Marsault

    Le stade Dubaï du capitalisme, paru en 2007 en France (originalement intitulé Fear and Money in Dubaï) fait écho à L’Impérialisme, stade suprême du capitalisme de Lénine paru en 1917, dans lequel ce dernier définit l’impérialisme comme l’étape ultime du capitalisme. Mike Davis s’interroge sur la nature du développement de Dubaï, et remet en question la réussite et la prospérité qui symbolisent la ville. « Village de pêcheurs devenu une métropole en moins de vingt ans », Dubaï est désormais la plus grande (...)

  • L’École, L’Église et la République (1871-1914) , Mona Ozouf

    3 mai 2017, par Julia Vandal

    L’École, L’Église et la République (1871-1914) Mona Ozouf
    INTRODUCTION
    ♦ L’autrice
    Mona Ozouf est une philosophe française, devenue chercheuse en histoire et plus récemment, écrivaine. Née en 1931, elle s’est spécialisée sur la Révolution française et la question de l’école. Entre 1962 et 2014, elle publie plus d’une vingtaine d’ouvrages. Récompensée du Grand Prix Gobert en 2004 pour l’intégralité de son œuvre, elle également reçu en 2014 le prix de la Bibliothèque Nationale de France. Elle est (...)

  • Didier Daeninckx – Cannibale

    3 mai 2017, par Julia Vandal

    Didier Daeninckx n’est pas un écrivain « engagé ». Anti-militariste, profondément pacifiste, « engagé » est un terme qui ne lui plaît pas. Il préfère se qualifier d’écrivain « solidaire », des habitants de la Terre, de l’histoire des gens morts, et plus généralement, d’autrui. Vous auriez pu ainsi l’apercevoir en 2006, lors de La journée mondiale des oubliés des vacances, organisée à Paris par le Secours Populaire. Originaire des classes modestes d’Aubervilliers, il chérit l’idée de démocratisation de la culture (...)

  • Blanche ou l’oubli, critique

    28 avril 2017, par Isabelle Imhof

    Louis Aragon est un romancier et poète français né en 1897. Tour à tour écrivain surréaliste et communiste, résistant puis réaliste... Aragon a connu de multiples influences tout au long de sa carrière et a également énormément influencé. Blanche ou l’oubli semble se trouver à la croisée des genres. Car il s’agit bien d’un roman, c’est-à-dire une fiction en prose avec des personnages et une intrigue, mais une intrigue très fragmentée, à la fois chronologiquement et narrativement, ce qui lui confère une (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

TAGS

EN IMAGES

Laurent Pelly

Visiteurs connectés : 5