Accueil > Actualités > Productions > Fiches de lectures > Et après la démocratie ?

Et après la démocratie ?

Emmanuel Todd : « Après la démocratie », 2008.

lundi 16 janvier 2012, par Arthur Roy

La montée des extrêmes, l’électoralisme à tout va, l’impossibilité pour les représentants démocratiques à représenter le peuple souverain qui les a élu, l’impossibilité d’entraver la création d’une oligarchie dans le système démocratique .. Sont des problèmes qui sont aujourd’hui sous-jacents à beaucoup de réflexions politiques en France. Bien qu’encore peu sur les lèvres des chroniqueurs, journalistes, ou acteurs de la vie politique ; c’est bel et bien une crise profonde de la démocratie, du système de représentation politique à l’occidentale qui doit être prononcé.

Emmanuel Todd, Après la démocratie

Emmanuel Todd, dans Après la démocratie , nous explique, par des études profondes et documentées et notamment en usant de son expérience d’anthropologue et démographe, comment la si sacralisée et jamais remise en question démocratie de nos états démo-libéraux, que d’ailleurs nous entendons implicitement universaliser (printemps arabes..), n’est plus, ne fonctionne plus. Elle ne fonctionne plus depuis longtemps voire n’a jamais fonctionné si on la prend dans sa forme idéale, mais actuellement elle est, en plus, tributaire d’autres facteurs qui aggravent la situation des systèmes démocratiques , et mettent profondément notre démocratie en crise. A tel point que Todd prédit l’entrée imminente dans un système post-démocratique.

Emmanuel Todd était déjà devenu célèbre en écrivant en 1976 la chute de l’URSS alors que personne ne l’osait. En 2002, il commence à dessiner les contour de la chute d’une autre puissance : les USA. EN 2008, avec Après la démocratie, il signe un livre encore plus spéculatif.


Todd commence par le moment Sarkozy : Todd dit que Sarkozy n’a pas été élu malgré ses défauts mais grâce à eux, il est le concentré des tendances mauvaises de la société française et représente, par sa capacité (et son fidèle Gaino) à diluer les concepts de droite et de gauche, une situation de ou les idéologies fortes ont disparu, au profit de quetes du pouvoir pur. "Il se soucie moins de juger que de comprendre le sens profond du choix électoral de ses concitoyens." [1]

Le vide est religieux est son deuxième pas. Il explique que la disparition quasiment complète du catholicisme entraine dans son mouvement la chute des idéologies fortes, des oppositions d’idées.
C’est également ce vide religieux qui angoisse notre société et nous fait nous projeter sur une autre religion : l’islam. La fixation, l’obsession de notre société pour l’islam s’explique ici.

S’en suit plusieurs analyses sur notre société, avec lesquelles on peut être en désaccord, mais Todd a dans tous les cas un grand intérêt : démographe à l’origine, beaucoup de ses analyse (pas seulement pour ce livre) se basent sur les structures familiales, en particulier en retenant les critères suivants : l’égalité entre frères et soeurs et l’autorité des parents sur les enfants adultes, ou sur d’autres critères très précis et peu invoqués par les penseurs, comme l’alphabétisation de masse.
Todd distille ainsi des réflexions intéressantes, partant toujours du fait pour aller vers la théorie plutôt que l’inverse. Ayant la qualité d’avoir sur toujours rester hors de toute chapelle de pensée, je vous conseille donc Emmanuel Todd, et en particulier ce livre, très éclairant sur l’actualité politique.

Pour découvrir un peu plus la pensée de Todd
Emmanuel Todd (né le 16 mai 1951) est un démographe, anthropologue, historien, politologue et essayiste français. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur en histoire de l’Université de Cambridge. Ingénieur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED), ses recherches l’ont conduit à admettre, après d’autres, que les systèmes familiaux détiennent un rôle déterminant dans l’histoire et la constitution des idéologies religieuses et politiques. [2]

Vidéo de débat Mélanchon-Todd à Arretsurimages (Avril 2011)

Interview chez Mediapart (Novembre 2011)

Et bien d’autres ... [3]

Notes

[1Etude poussée de Après la démocratie du site érudit ’Hérodote.net’

[2Page Wikipédia d’Emmanuel Todd

[3Selection faite par Olivier Berruyer, actuaire, et rédacteur du blog les-crises.fr

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Edwi Plenel Les SPartiates Stages Michel Foucault "Gated Community" Photo du film Pierre Jourde féminisme Festival du film d'éducation Multiculturalisme - Différence et démocratie

Visiteurs connectés : 10