Accueil > La formation > Stages > Objectif "Rio, vingt ans après"

Objectif "Rio, vingt ans après"

Rétrospective à l’Institut International de Recherche, Politique de Civilisation (IIRPC)

vendredi 27 janvier 2012, par Clémence Guetté

 Un stage à l’Institut International de Recherche, Politique de Civilisation :

Edgar Morin se « place d’un point de vue qui est celui de la distinction entre le probable de l’improbable. Le probable, pour un observateur donné dans un lieu donné, consiste à se projeter dans le futur à partir des meilleures informations dont il dispose sur son temps. »

Il ajoute :

« Evidemment, si je projette dans le futur le cours actuel du devenir de la planète, il est extrêmement inquiétant. Pourquoi ? Non seulement il y a la dégradation de la biosphère, la propagation de l’arme nucléaire mais il y a aussi une double crise : crise des civilisations traditionnelles sous le coup du développement et de la mondialisation, qui n’est rien d’autre que l’occidentalisation, et crise de notre civilisation occidentale qui produit ce devenir accéléré où la science et la technique ne sont pas contrôlées et où le profit est déchaîné [1]."

C’est à partir de tels constats qu’il a décidé de fonder l’Institut International de Recherche Politique de Civilisation. Hébergés pour quelques années dans les locaux de l’Espace Mendès France - le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle où j’ai eu la chance d’effectuer mon stage - les membres de l’Institut collaborent étroitement avec l’équipe de l’Espace Mendès France. C’est dans ce cadre que j’ai pu prendre part au grand projet "Rio, vingt ans après".

Notes

[1Entretien avec Edgar Morin pour Rue89

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Prototype de salle de rédaction du futur Logo Le premier jour Le Mensuel du Morbihan Tommy Douglas Charles Taylor

Visiteurs connectés : 3