Accueil > La formation > Stages > 8 Semaines en immersion dans une association d’éducation.

8 Semaines en immersion dans une association d’éducation.

CEMEA : une asso, un mouvement, des valeurs.

dimanche 15 mai 2011, par Oriane Royon

Le CEMEA (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active) est avant toute chose une association d’éducation, et une éducation pour tous et de tous les instants.

  Sommaire  

Avant-propos

Dans le cadre de la formation, les étudiants du parcours ScPo doivent effectuer un stage de 8 semaines dans une entreprise ou une association. J’ai choisi de réaliser le mien dans une association d’Education, les CEMEA, dont les actions sont diverse et l’horizon est large.

Le CEMEA (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active) est avant toute chose une association d’éducation, et une éducation pour tous et de tous les instants.

L’éducation nouvelle est un courant pédagogique dont les racines puisent dans le terreau universaliste des humanistes de la Renaissance (Rabelais, Montaigne, Comenius..) et qui a été inspirée par des nombreux auteurs au fil des siècles (Claparede, Rousseau) mais qui ne s’est construite que dans l’entre deux guerres. Sur le site internet du Groupe Français pour l’Éducation Nouvelle dont fait partie les CEMEA (GFEN), on peut lire cette définition :

L’Éducation nouvelle prépare, chez l’enfant non seulement le futur citoyen capable de remplir ses devoirs envers ses proches et l’humanité dans son ensemble, mais aussi l’être humain conscient de sa dignité d’homme.

Aux fondements de l’éducation nouvelle on trouve avant tout une idée de l’Homme, dans le sens plein (et non-sexiste) du terme. L’éducation nouvelle a recours à la pédagogie de l’activitépour que l’apprenant soit acteur de sa formation (plus d’infos sur le site des cemea) . L’activité, au sens large c’est à dire pas seulement noble ou vulgaire, intellectuelle ou sportive, mais bien plurielle et de tous les instants, est ce par quoi l’individu extériorise et s’épanouit. L’éducation n’est alors plus vue comme le moment de l’accumulation de connaissances, mais bien le moment d’une progression globale dans le parcours individuel. Le tâtonnement, la recherche, le questionnement individuel sont deux moteurs essentiels de l’éducation, et le milieu est ce par quoi l’éducateur peut influer sur l’individu qu’il prétend éduquer, en offrant au sujet un cadre propice à son épanouissement, suscitant la réflexion, sollicitant le tâtonnement individuel et favorisant l’acquisition de l’autonomie.

Toute leçon doit être une réponse – Edouard Claparede 1873-1960 (un lien vers une biographie ou une autre )

Voir en ligne : Education toujours nouvelle

Portfolio

Congrès 2010 des CEMEA La Culture Festival du film d'éducation École et éducation nouvelle

Partager

1 Message

  • 8 Semaines en immersion dans une association d’éducation. Le 30 mai 2011 à 23:42, par Martin Rass

    cet article résume bien l’arrière-plan théorique des CEMEA, dommage que vous n’indiquez pas ce que vous avez faitl-dedans (le titre l’annonce sans qu’il y ait suite) - un contact serait certainement utile aussi, si cela intéresse d’autres étudiants, je sais, vous l’avez déjà dit pendant le cours que cela n’intéresse personne, pourtant je ne suis pas sûr du tout que ce soit ainsi.

    Répondre à ce message

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Festival du film d'éducation Illustration du multiculturalisme L'appartement de la famille Gédouard (Acte I) Le premier jour bis Affiche du film Edwi Plenel

Visiteurs connectés : 3