Accueil > Créations littéraires > Travaux d’écriture avec Pierre Martin > Le repas de Joseph

Le repas de Joseph

Travaux avec Pierre Martin

mercredi 3 mai 2017, par Joséphine

Joseph se promenait dans son village comme chaque dimanches en fin de matinée. Il discutait avec les divers habitants qui étaient pour lui des amis de longue date. La doyenne du village étendait son linge quand elle l’aperçut. Elle l’appela avec sa voix aiguë, l’embrassa chaleureusement et le tira par le bras à l’intérieur tout en insistant pour qu’il déjeune avec elle. La terrasse était entièrement exposée au soleil. Heureusement, un petit parasol vert y avait été installé récemment. Joseph s’assit finalement sur une chaise qui se trouvait dessous. Il n’avait pas faim.
Le repas débutait par un plat composé d’animaux de mer vivants, baignant dans leur jus salé, qu’il était nécessaire d’extirper difficilement de leur coquille afin d’en sortir un corps vert-de-gris et visqueux. Ensuite, un magma blanchâtre et gluant accompagné d’un être aux impressionantes tentacules fut servi ; Joseph peinait à mastiquer tandis que de longues pattes couvertes de ventouses se noyaient dans un liquide noir qui le terrifiait. Pour finir, la cuisinière s’était donné beaucoup de mal pour lui servir une énorme part de gâteau tristement avachie sur sa coupelle ; d’un marron étrange, ce dessert semblait avoir été longuement oublié dans le four ; trop mouillé et trop cuit, il était immangeable.
Ce dessert, c’était un baba au rhum, cet être caoutchouteux, c’était un poulpe se noyant dans son encre, ces fruits de mer, c’étaient des huîtres et Joseph, le cœur noué par ce déjeuner, c’était le fils de la doyenne.

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Robert Heinlein Photo du film Illustration du multiculturalisme La Culture Mathieu Lindon

Visiteurs connectés : 1