Accueil > LA FORMATION > Séjour d’études à l’étranger > Un semestre à Glasgow

Un semestre à Glasgow

La mobilité étudiante en Ecosse

vendredi 31 mars 2017, par Maureen Valade

  Sommaire  

 L’université

Le choix de la future destination Erasmus est motivé par la localisation et la langue bien évidemment, mais également par la qualité et la diversité des cours ou la renommée de l’université d’accueil ; un aspect majeur dans la décision. Et il faut avouer que « the University of Glasgow » (UoG) n’a rien à envier aux autres. Elle propose une variété d’enseignements impressionnante, un réseau large avec un nombre d’étudiants internationaux conséquent. Afin de tous pouvoir les accueillir, elle a su mettre en place une communauté associative dynamique et présente, avec deux principaux groupements en charge d’organiser des évènements, des collectes, des soirées ou des voyages : Glasgow Union University (GUU) et Queen Margaret Union (QMU). Elle est d’autre part à la pointe de la modernité, avec des complexes sportifs ou culturels neufs, à l’image de la bibliothèque de 12 étages, équipée d’ascenseurs et de matériel dernier cri.

S’il fait bon vivre à étudier à UoG, c’est également en raison de la beauté du site et de la bâtisse datant du 17ème siècle ; l’architecture Victorienne séduit dès le premier coup d’œil chaque individu s’y aventurant. En effet, classée parmi les lieux les plus populaires de la ville, l’UoG fait l’objet de visites touristiques quotidiennes étant donné son accès libre et gratuit au public. Il est possible de visiter le bâtiment historique ainsi que les locaux intérieurs, la chapelle, le clocher, les pelouses vertes et les deux musées de l’université : the Hunterian Museum et the Art Gallery. Souvent associées à l’environnement des films Harry Potter ou de science fiction, les tours gothiques ont gardé leur style d’origine.

Le « Main Building », c’est-à-dire l’ancienne bâtisse, était entouré par une multitude de bâtiments modernes construits autour de l’artère principale « University Avenue ». Chacun d’entre eux, qu’il soit consacré à la géographie, l’ingénierie, la physique, l’astronomie, les sciences humaines, les sciences du sport et bien plus encore, portait un nom, par exemple le « Boyd Orr Building », « James Watt Building », « St Andrew’s Building » ou « Adam Smith Building ». Cette appellation est inspirée de personnalités politiques ayant côtoyé les bancs de l’UoG qui font la renommée cette dernière.

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Source : arrêt sur images Illustration du multiculturalisme Le premier jour bis Affiche du film Glapieu devant le magasin de costumes (Acte II) David Johnston, Gouverneur Général du Canada Hilly, Elisabeth et Aibileen, scène d'affrontement où Aibileen se fait (...) L'invention de la race, des représentations scientifiques aux (...)

Visiteurs connectés : 2