Accueil > Créations littéraires > Improvisations libres > Oh Canada !

Oh Canada !

jeudi 17 décembre 2015, par MBesson

- Alors … c’était bien le Canada ? On est venu te chercher à l’aéroport !

- No way ! Fait plaisir d’ vous r’voir ! J’vous attendez pas là ! Ouin ! C’tait bin l’fun ! C’était vraiment bien même… fait qu’j’avais pas l’coeur à revenir !

- Mais dis-moi tu ne sais plus parler français ?!

- Bin, si là, c’est juste que c’est une aut’ sorte de français. Pis, j’mélange avec l’anglais aussi. C’est …confusing…euh assez confusant, anyway. J’ai bien d’la misère à parler comme les Français t’sais.

- J’entends ça, mais avec le temps, tu te réadapteras. Et le retour, pas trop dur ?

- C’est correc... ’fin c’est un peu plate quand même. Disons qu’ j’atterris doucement, mais sûrement. Mais… j’me sens encore ailleurs, pas présente, enfin seulement physiquement. Je suis encore au Canada dans ma tête.

- T’es pas contente d’être revenue ?

- Si si, mais j’sais pas, c’est weird, là. Y a plein d’moments où j’étais là-bas, pis que je voulais être icitte. Mais comme pendant dix mois, mon « ici » était … là-bas, j’avais plus l’goût d’rentrer, t’sais. Pour vrai, j’étais plus triste de quitter le Canada, qu’heureuse de r’trouver la France. Car ma maison, my home, c’tait au Canada pendant presqu’un an… alors ça ne veut plus dire grand-chose pour moé d’me dire que j’rentre à maison. Actually, ma maison c’est à Ottawa ou quelqu’ part sur les routes du Canada. Oh Canada ! I’m already missing you so much ! Je manque le Canada, enfin le Canada me manque.

Partager

1 Message

Commenter

TAGS

EN IMAGES

École et éducation nouvelle Lindsay Waters Une conférence à l'IFT Couverture de "La femme qui tremble : une histoire de mes nerfs", (...)

Visiteurs connectés : 4