Accueil > Actualités > Productions > Fiches de lectures > L’argent et les mots, d’André Schiffrin

L’argent et les mots, d’André Schiffrin

Compte-rendu de lecture d’Agnès Nabat.

vendredi 28 mars 2014, par Mathilde Marchand

 L’auteur

André Schiffrin est un éditeur franco-américain, fils du créateur de la Pléiade, Jacques Schiffrin. Dans ses deux précédents essais, l’auteur parle d’un domaine qu’il connaît professionnellement : le monde de l’édition. Le premier, L’Édition sans éditeur (1999) décrit précisément les premiers ravages, aux États-Unis, de la prise en main du secteur de l’édition par des grands groupes obsédés par la rentabilité. Le deuxième, Le contrôle de la parole (2005), présenté comme la suite du premier, évoque la situation française, devenue alarmante à la suite de la débâcle de Vivendi, du rachat des éditions du Seuil par La Martinière et de la Socpresse par Dassault. Avec L’argent et les mots (2010), André Schiffrin élargit son champ d’analyse. Le titre de ce troisième essai suggère d’une part un contenu plus large que la seule édition de livres, et d’autre part une unité de problématique liant certains secteurs de la culture et de l’information (« les mots ») avec les exigences du capitalisme moderne (« l’argent »). 

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Productions Écrites Carte de la région 1914-23 Affiche du film Les SPartiates lors du pot de départ à l'université

Visiteurs connectés : 10