Accueil > Critiques > Critiques essais > Transhumain - Bruce Benderson

Transhumain - Bruce Benderson

Fiche de Lecture de Matthieu Frech

mercredi 15 mai 2013, par Julie Picoulet, Maïlis Mejia-Beltran, Matthieu Frech, Romane GUERIN

L’auteur, Bruce Benderson

"Bruce Benderson (né le 6 août 1946) est un écrivain américain. Il a écrit des textes sur les junkies et la prostitution masculine, publiés dans de grandes revues new-yorkaises, et publié un livre sur l’œuvre du photographe James Bidgood en 1999. Il a traduit Baise-moi, et plusieurs livres de Alain Robbe-Grillet, Pierre Guyotat, Tony Duvert ou Benoît Duteurtre, mais aussi l’autobiographie de Céline Dion.
En 2004, son Autobiographie érotique reçoit le Prix de Flore." [1]

Transhumain, Ed. Payot et Rivages, 2010. Compte rendu de lecture.

 Introduction

Il y a deux manières d’aborder la question du progrès technique. La première perspective consiste à comprendre les modalités du changement de la technique par l’homme pour déterminer s’il est raisonnable de continuer sur la voie du progrès. La deuxième, plus contemporaine, consiste à déterminer la transformation de l’humain par la technique, et c’est dans cette approche que se place Bruce Benderson dans cet essai.

Les analyses en terme de pouvoir de l’homme sur la technique sont désormais obsolètes car nous avons perdu tout contrôle sur des technologies qui ont progressé plus vite que “les changements de paradigme dans la culture” (p17). Il s’agit désormais selon Benderson de se préparer à l’ère de la Singularité, c’est à dire à l’accroissement exponentiel de la technologie, hors de toute gestion humaine. Selon lui, les progrès récents de la technologie posent pour la première fois la question du devenir de l’humanité, non pas en ce qu’elle permet de réaliser et/ou de détruire mais bien en ce qu’elle refonde l’identité de l’humanité et son positionnement dans l’échelle des espèces (le transhumain étant, selon Benderson, supérieur à l’humain).

Le livre présente une véritable volonté didactique et Benderson se propose de faire le point sur un certain nombre de phénomènes technologiques (la montée d’Internet, la robotique, les nanotechnologies, etc.). Ce texte rassemble par ailleurs un certain nombre de points de vue : celui des promoteurs de la Singularité, celui des membres de la Troisième Culture, mais aussi celui des détracteurs... si bien qu’il est difficile de voir où se situe exactement la pensée de l’auteur, qui se pose davantage en observateur passionné qu’en analyste raisonné dans ce débat technologique.

Il s’agira tout de même de voir en quoi la pensée de Benderson bouleverse nos conceptions philosophiques et nos approches de l’humanité, en décentrant l’homme de lui-même. L’humanité, dans son discours, devient moins une fin que le moyen d’accomplissement du transhumanisme, et c’est là que se situe la révolution du propos de Benderson.

L’objet de ce compte rendu sera d’abord d’analyser les postulats de départ de Benderson, avant de comprendre les implications philosophiques qui en découlent. Tout d’abord, il s’agira d’analyser la perspective scientiste de Benderson et la vision de l’Histoire sous-jacente, avant de percevoir les enjeux éthiques de la fin de “l’incarnation de notre espèce telle que nous la connaissons” (p9).

 Futurisme et scientisme

Bruce Benderson n’est pas un prophète de malheur nous mettant en garde contre les dérives de la civilisation technicienne (ce qui serait la posture la plus attendue d’un essai sur la technologie). Au contraire, il attend avec impatience ce nouveau temps où la technologie intégrera, puis dépassera l’humain. L’essai de Bruce Benderson prend donc la forme d’une prophétie technologique.

Notes

[1Source wikipédia

Partager

Commenter

TAGS

EN IMAGES

Glapieu devant le magasin de costumes (Acte II) Ouverture du site Photo du film La Culture Le stage obligatoire féminisme Laurent Pelly Drapeau du Canada Tommy Douglas Une conférence à l'IFT

Visiteurs connectés : 2