Judith Migny/ novembre 29, 2018/ Pulsar

chronique du vendredi 19 octobre 2018

Ecologie et politique ?

Il y en a eu des news sur l’écologie depuis la semaine dernière dis donc ! Des bonnes et des mauvaises, faut être honnête, mais je vous ai fais une petite sélection. Déjà, il y avait des manifestations pour le climat dans beaucoup de villes de France ce week-end, et ça ça fait plaisir ! J’étais à celle de Poitiers, et c’est quand même rassurant de voir que des gens se mobilisent pour le sujet alarmant du changement climatique. Des enfants, des vieux, des étudiants, des familles… Bref il y avait de toutes les générations et de tous les milieux sociaux, et ça c’est cool. Et puis les manif pour l’environnement se sont des manifs qui se passent toujours bien, dans la bonne humeur, avec des sourires et des slogans non violents. Même les policiers se demandaient si c’était vraiment utile de nous encadrer j’crois. Bon c’est vrai que comparé à la femme de la CGT dont on entendait le voix dans tout le centre-ville pendant la grève de la semaine dernière, celle de la manif pour la climat ne risquait pas de réveiller les lève-tard samedi matin dernier… Enfin bon, blagues à part l’important c’est qu’on était plus de 500 à s’être mobilisés, et ça pas qu’à Poitiers puisqu’il y avait 700 manifestants à Niort, 800 à La Rochelle et plus de 1000 à Limoges.

Mais ce qui est demandé par les associations dans ces manifestations c’est pas seulement aux gens de réagir, mais aussi au gouvernement d’appliquer des mesures concrètes. Et ça par exemple, ça fait parti des mauvaises nouvelles. J’imagine que je n’étais pas la seule à attendre ce fameux remaniement qui mettait si longtemps à se faire. J’étais donc tranquillement entrain de manger mon boulgour bio, lorsque enfin, les noms tombent ! Je vais curieusement faire un tour des noms (que je ne connais pas pour la plupart) et je me renseigne entre autre sur cette fameuse Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre de l’écologie. Et là j’ai bien failli m’étouffer (le boulgour peut être dangereux pour la santé, mieux vaut le savoir) : ancienne directrice des affaires publiques de Danone… Alors je suis pas une pro en marque, tout ça, mais euh vraiment ? Donc on pense que quelqu’un qui gère une grosse entreprise ultra polluante et totalement issue de la consommation de masse serait une bonne candidate pour prendre des décisions concernant l’écologie ? Attendez, encore une fois je suis pas une pro en politique mais c’est rigolo parce que ça me serait pas venu directement comme idée à moi.

Bon alors après quand on se renseigne un peu sur elle on trouve des pépites, que les médias ont déjà utilisé d’ailleurs. « L’huile de palme, on en a besoin pour les laits infantile » a-t-elle déclaré, ou encore qu’être radicalement contre les OGM était « un refus de l’innovation et de la science ». Ouaou on dirait bien que les Emmanuel-les font la pair, on est bien barrés pour l’écologie là ! Bon après peut-être que Madame Wargon s’est découverte une fibre écologiste la semaine dernière en voyant une pâquerette percer entre le goudron craquelé des rues parisiennes. Qui sait ?

Mais franchement, choisir quelqu’un d’aussi peu expérimentée sur le sujet alors que justement de plus en plus de gens y sont sensibilisés… c’est pas sérieux. Enfin bon, heureusement qu’on ne doit pas compter que sur le pouvoir central pour prendre des initiatives et alerter la population du danger du réchauffement climatique… Et d’ailleurs tant pis de ce qu’ils peuvent penser, parce que ici aussi, dans la « province » on peut faire bouger les choses !

Judith Migny

Radio Pulsar

Share this Post